L'abattage

Ainsi le cochon est gras à souhait. La mauvaise saison s’annonce et le paysan ne pourra plus le nourrir  : c'est donc le temps de le  tuer.
On peut remarquer qu’au Moyen Age les porcs étaient beaucoup plus proches du sanglier que le porc actuel, avec leurs poils drus et leurs  grandes défenses.
Sa viande constituait alors la base de l’alimentation. Le sacrifice du porc a été la grande réjouissance paysanne jusqu'au siècle dernier.

Portail royal - Novembre 
Dans cette scène prise sur le vif, le paysan a enjambé l'animal pour l'immobiliser.  Il brandit une hache dont il va assommer son cochon tranquillement occupé à manger les glands qu’il lui a mis dans une auge.

 

 

 

Portail nord - Décembre  
Le porc est debout, intéressé par les glands posés sur le sol. L'homme va l'abattre du revers de sa hache en plein front.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vitrail du zodiaque - Novembre
C’est toujours la même technique qui est employée ! Alors que le porc est en train de manger ses glands, le paysan brandit sa hache et va l’assommer.
L’inscription « december » en bas de l’image est sans doute due à une erreur, d’après le chanoine Delaporte.