Renouveau des pèlerinages
- Charles Péguy

A partir du XVIIe siècle on assiste à un net déclin des pèlerinages. Puis la Révolution leur a donné un coup d’arrêt. Le culte des reliques a aussi beaucoup perdu de son importance. Mais c’est avec Charles Péguy que le pèlerinage de Chartres prend un nouvel essor.

Né en 1873, c’est à l’âge de 20 ans que Charles Péguy s’éloigne du catholicisme ; il est alors à l’Ecole Normale Supérieure et milite dans le socialisme. En 1908, il retrouve la foi et c’est en 1912 qu’il entreprend un pèlerinage à Chartres, seul et à pied, pour demander à la Vierge la guérison de son fils Pierre gravement malade, pour lui exposer ses souffrances et la supplier de sauvegarder sa foi retrouvée.

Il est enthousiasmé par son pèlerinage qu’il effectue en 4 jours à pied, et confie à un ami qu’il n’a jamais autant prié. Il revient l’année suivante et fait vœu de revenir tous les ans. Mais en 1914, il est tué dès le début de la guerre. Il avait demandé à sa famille, s’il ne revenait pas, d’aller une fois par an à Chartres pour lui. Sa femme, bien que non croyante, et ses enfants décident de faire le pèlerinage tous les ans.