La consécration des enfants à Notre-Dame de Chartres

L’un des aspects du culte marial à Chartres est la consécration des enfants à Notre-Dame de Chartres.

Il était de tradition dans l'Église de Chartres d’offrir aux reines de France qui attendaient un enfant, afin de leur assurer une bonne délivrance, une chemise qui avait été déposée sur la châsse durant une neuvaine qu'un chanoine célébrait dans la chapelle de Notre-Dame de Sous-Terre. En 1811, lors de la grossesse de l'impératrice Marie-Louise, l'Église de Chartres décida de respecter la tradition avec quelques aménagements. En l’absence de la châsse, du voile de la Vierge et de la statue de Notre-Dame de sous-terre disparus lors de la Révolution, une chemise, préalablement bénie, fut portée en procession devant la statue de Notre-Dame du Pilier avant d'être apportée à l'Impératrice par une délégation chartraine.
Le 20 mars 1811 naît le roi de Rome et trois mois plus tard, le 03 juin 1811, l’Empereur et l’Impératrice, de retour de Cherbourg,  viennent à Chartres "mettre le roy de Rome sous la protection de la Vierge", devant Notre-Dame du Pilier.

Cet évènement prit une grande importance aux yeux de la population locale et c'est ainsi qu'une nouvelle appellation allait naître, plus générale, celle de "Notre-Dame de Chartres". Ainsi, de 1817 à 1864, l’abbé Lapierre, chapelain à la cathédrale, avait pris l’habitude d’imposer l’Evangile aux petits enfants devant la statue de Notre-Dame du Pilier. Puis, en 1866, fut créé le rite actuel.