Le commerce, le vol de reliques

Saint Nicolas de Myre est l'un des saints les plus populaires et son culte, né dans l’Eglise grecque au IVe siècle, était très répandu en Orient. Le voyage de ses reliques illustre bien le climat du Moyen Age.

En 1087, alors que la région de Myre était soumise à des attaques sarrasines, des marins de Bari (Italie) ont réussi à subtiliser les reliques de saint Nicolas. Le sanctuaire construit à Bari fut, en Europe, l'un des grands centres de pèlerinage médiévaux.

Puis, vers la fin du XIe siècle, un chevalier lorrain, Aubert de Varangéville, ayant entendu parler de la translation des reliques de saint Nicolas, s’achemina en tant que pèlerin vers la cité de Bari. Il en rapporta la jointure du doigt du saint et la déposa à son retour en un lieu appelé Port. Ainsi saint Nicolas est devenu le saint patron de la Lorraine.

Basilique de Saint Nicolas du Port