28 - La déploration de Marie ou Piéta

Absent des Evangiles, inspiré par le pseudo Bonaventure, ce thème à caractère symbolique s’est esquissé dès la présentation de Jésus au Temple où Syméon révèle à Marie : “ toi-même une épée te transpercera l’âme”. Appelée Déploration de Marie ou Piéta par les Italiens, cette scène représente Marie douloureuse recevant le corps de son fils qui vient d’être déposé de la croix, avant sa mise au tombeau. Ce thème n’apparaît qu’au XIVe siècle et correspond à la sensibilité de la fin du Moyen âge. Au départ, le Christ reposait comme un enfant sur les genoux de sa mère (piéta de Michel Ange) puis, peu à peu, son corps va reposer à demi sur le sol.
Procédé initié au XVIe siècle dans les Ateliers de Troyes, la scène se présente en triangle. Le Christ repose en oblique, la tête ballante tournée vers les fidèles, et un bras pend jusqu’au sol. Marie lève les bras en signe d’impuissance et de désespoir. Si l’on suit le récit du pseudo Bonaventure la Vie du Christ , il ne devrait y avoir que le Christ mort et sa mère éplorée. Ici, un angelot tire le linceul pour montrer le corps supplicié et un ange plein de tristesse a été ajouté, sans doute pour garnir la niche.