23 - L’arrestation de Jésus  Mt 26, 47-56 ; Mc 14, 43-52 ; Lc 22, 47-53 ; Jn 18, 2-11

Judas, accompagné d’une troupe, s’approche pour embrasser Jésus, signe de sa trahison, évoquée dans cette image par la bourse pendue à sa ceinture contenant les trente deniers, le prix de la trahison. L’air serein, presque souriant de Jésus contraste avec la violence des autres personnages. Le Christ ne condamne pas Judas. Deux soldats s’emparent de Jésus, l’un brandit une arme.
A gauche, Pierre brandit son épée pour secourir son maître. Il a jeté au sol Malchus, le serviteur du grand prêtre et va lui trancher l’oreille.
La grandeur un peu pompeuse de l’art baroque se dégage de la scène. On remarque un curieux mélange dans les costumes : si le Christ et ses disciples sont vêtus à l'antique, on trouve un costume plus contemporain chez les autres personnages, notamment Malchus. Ce mélange des genres se retrouvera dans les scènes suivantes.