14 - Le massacre des Innocents  Mt 2, 16-18

Jaloux de ce nouveau roi qui vient de naître, le roi Hérode, assis sur son trône, les jambes croisées, pointe le doigt pour ordonner le massacre de tous les nouveaux nés jusqu’à deux ans.
Cette horrible tuerie a été rendue avec beaucoup de réalisme et la scène est animée par un souffle dramatique. Les corps des enfants sont transpercés par les lances des soldats ; ils hurlent de douleur alors que leur mère essaie de les protéger. Les vêtements à l’antique, les cuirasses et les jambières, révèlent le sculpteur de la Renaissance à la française, qui s’inspire de l’Antiquité.
Les personnages sont bien campés sur leurs jambes et donnent une impression de détermination et d’énergie, bien loin des statues précédentes dont émanait la sérénité. Un nouvel art de la sculpture apparaît.
Le massacre a été non seulement horrible mais, de plus, inutile car la sainte famille avait fui.

Bas-relief