La réalisation de l'ouvrage

L'atelier de Jehan de Beauce réalisa tout l'accompagnement architectural, soubassement, cancel et baldaquins, dans le même style gothique flamboyant que le clocher nord et quand Jehan de Beauce mourut le 28 décembre 1529, les arcatures basses et le couronnement étaient terminés, le chœur était complètement clos mais seules 20 niches étaient sculptées.

Les premières, côté nord, l’avaient été par un artiste inconnu de son atelier, les autres, côté sud, par  Jean Soulas avec qui le chapitre de la cathédrale avait signé un contrat très contraignant et précis pour exécuter les scènes.

Terminée seulement deux siècles plus tard, après un long arrêt de 70 ans pendant les guerres de religion, cette clôture n’en présente pas moins une certaine unité sinon dans le style, du moins dans le respect du plan et du programme initial. Sa construction s’étale de la fin du règne de Louis XII jusqu’à la Régence, couvrant le gothique, la Renaissance, l’art classique et l’art baroque. Par la diversité des ateliers et des artistes qui y travaillèrent, les 40 scènes qui la composent présentent l’évolution de la sculpture française des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles.