Le projet

On ne sait pas quand est apparue la première clôture du chœur à Chartres mais, au XVe siècle, il existait dans la cathédrale une clôture à claire-voie en bois fermée par des tapisseries.
En 1513, les chanoines décidèrent de remplacer cette première clôture par l’actuelle en pierre appelée « Tour du chœur ». Elle venait compléter le jubé qui était en place depuis le XIIIe siècle et qui séparait le chœur de la nef. La clôture était destinée à fermer complètement le chœur où les chanoines célébraient les offices.

La conception et la direction des travaux furent confiées au maître-maçon Jehan Texier dit Jehan de Beauce en 1514. Il venait d’achever la construction du clocher nord (1506-1513) et le chapitre en était fort satisfait. Il y travailla de 1514 jusqu’à sa mort en 1529. Il fut inhumé, aux frais du chapitre de la cathédrale, dans l'église saint André le 29 décembre 1529.
La construction fut financée en grande partie par les chanoines qui engagèrent même leurs biens personnels.
L'équipe de Jehan de Beauce débuta la construction à partir de la croisée du transept des deux côtés en même temps.

Le chanoine Michel Manterne fut chargé, vers 1515, de concevoir le programme iconographique des 40 niches garnies de grands groupes sculptés ainsi que des médaillons du soubassement.
Le Tour du chœur mesure 90 mètres de long et sa hauteur est de 8 mètres. Les personnages des niches ont été sculptés au ¾ de la taille réelle.
La clôture du chœur est construite dans un calcaire tendre, au grain serré et compact. Les matériaux utilisés proviennent de plusieurs carrières : Tonnerre (Yonne), Saint-Aignan (Loiret), Marboué (Eure-et-Loir), et Vernon (Eure).