Présentation


En même temps qu'on travaillait au portail du jugement dernier, on commença les deux portails latéraux. Cette baie appelée "baie des martyrs" fut la première à être exécutée, sans doute par les mêmes artistes qui travaillaient au portail du jugement dernier tant on note de ressemblances entre les deux baies, que ce soient le tympan ou les statues des ébrasements.

Une voussure complémentaire fut ajoutée aux quatre autres voussures pour « ajuster» les portails et, comme nous l’avons dit dans l’introduction générale, on sculpta plus tard les statues de saint Georges et de saint Roland.

Depuis les saints Innocents et Etienne qui sont les premiers martyrs, de nombreux martyrs sont donnés en exemple aux fidèles de l’époque dans cette baie. Cette « foule immense » se continue sur les quatre faces du pilier gauche du porche. Les chrétiens du Moyen âge connaissaient leur vie déjà racontée dans beaucoup de vitraux de la cathédrale ; chaque jour, le martyrologe faisait référence à la vie d’un saint ou d’un martyr du calendrier.
Tous les personnages de cette baie sont vêtus en costumes ecclésiastiques. Même si cette façon de faire était habituelle, elle souligne le rapport qu’il existe ici entre ces martyrs et les ecclésiastiques du XIIIè siècle qui sont leurs successeurs : c’est la longue continuité des témoins du Christ. ….