Ebrasements

Saint Martin et saint Nicolas sont encore à l’honneur de chaque côté de la porte. La plupart de ces personnages sont des ecclésiastiques portant leurs costumes liturgiques : papes, évêques, ou simples moines. Enfin, à chaque extrémité, on a rajouté une statue ; ce sont ici des saints locaux que l’on tenait à honorer.

Une nouveauté apparaît surtout pour les statues de l’ébrasement de droite. En les regardant, on perçoit le caractère des personnages qu’elles représentent : il y a un contraste saisissant entre saint Jérôme, petit, ascète et homme d’étude avec le vigoureux Martin.