Présentation

Cette baie a pour thème le « jugement dernier », qui, selon la foi chrétienne, doit intervenir à la fin des temps, quand le Christ "reviendra dans la gloire pour juger les vivants et les morts ; et son règne n'aura pas de fin" (Symbole de Nicée - Constantinople).
Ce thème inspirait depuis longtemps les artistes de l'époque romane (par exemple à Autun, à Conques) et, au XIIIè siècle, il se déploya sur les façades des cathédrales, comme un message d'une grande richesse, inspiré du discours du Christ rapporté par saint Matthieu.
(Mt 25, 31-46)

La représentation du jugement dernier, au portail sud, est l'une des plus anciennes de l'art gothique. Ce rappel à la conversion, pour éviter aux fidèles une funeste destinée, devait être d'autant plus impressionnant que les portails étaient peints.

Sur l'axe vertical médian de cette baie on peut voir, au trumeau le Christ ressuscité, au linteau saint Michel le psychopompe (conducteur des âmes), dans le tympan le Christ juge et enfin, juste au dessus, la croix du Christ qui rappelle les souffrances de la Passion.
La place importante occupée par le Christ ressuscité dans le tympan et le rappel de sa Passion insiste sur l’amour du Christ qui a donné sa vie par amour des hommes pécheurs.