Présentation de la façade


Entre les deux tours s’élève la façade.

Les trois grandes verrières du XIIè siècle, que l’on admire de l’intérieur de l’édifice, surplombent le portail royal dont elles sont séparées par de petits modillons représentant des têtes humaines. Elles formaient le sommet de la façade romane du XIIè siècle, un arc roman est encore visible au dessus de ces verrières.

La partie supérieure de la façade a été rajoutée lors de la construction de la cathédrale gothique après l’incendie de 1194.

En haut, une ouverture, qui ressemble à une grande roue, s’épanouira en rose à l’intérieur pour illustrer le jugement dernier.

Elle est surmontée d’une galerie des rois et d’un pignon, où l’on peut voir une Vierge à l’enfant, puis d’un Christ bénissant.