Voussures 1-2

La lecture de ce calendrier déroute au premier abord. On remarque une volonté de mettre en évidence le mouvement du soleil pendant une année.

Ainsi la lecture se fait de bas en haut, en commençant par la voussure interne droite, de janvier à mars, équinoxe de printemps. Puis de bas en haut à gauche, d’avril à juin, solstice d’été. Pendant ces mois, le soleil ne cesse de croître jusqu’à la saint Jean Baptiste, illustrant cette phrase du Précurseur : « il faudra que je décroisse pour que lui croisse ».

La lecture continue par la voussure externe de bas en haut à gauche, de juillet à septembre, équinoxe d’automne, puis à droite, d’octobre à décembre, solstice d’hiver. Pendant cette période, le jour ne cesse de décroître et la clarté du soleil revient avec la naissance du Christ, lumière des chrétiens et les jours recommencent à croître à la saint Jean de l’hiver, saint Jean l’Evangéliste.