Les voussures

La Sagesse siège au milieu des arts libéraux

Thierry de Chartres rédigea au XIIème siècle L'Heptateuque où il expose un traité sur les sept arts libéraux alors enseignés à Chartres. Cet ouvrage influença beaucoup l’iconographie du portail royal.

Dans l’Antiquité, les Arts Libéraux regroupaient les disciplines dignes de l’homme libre et se distinguaient des arts mécaniques réservés aux esclaves. Boèce forgea le terme « quadrivium » pour désigner les études scientifiques (l'arithmétique, la géométrie, la musique et l'astronomie) qui devaient suivre « le trivium » (grammaire, dialectique et rhétorique).

Dans les voussures, chacun de ces « arts » est représenté par une allégorie accompagnée par un savant de l’antiquité qui pratiqua cet art et dont les écrits étaient étudiés à Chartres. Les grandes figures du passé sont, au Moyen âge, exaltées et christianisées, devenant les symboles du savoir.

Cette exaltation apparaît dans la phrase fameuse que Bernard de Chartres énonça : «  Nous sommes des nains juchés sur des épaules de géants. Nous voyons davantage et plus loin qu'eux, non parce que notre vue est plus aigüe ou notre taille plus haute, mais parce qu'ils nous portent en l'air et nous élèvent de toute leur hauteur gigantesque ».

Compléments