Ebrasement droit

Au socle d’Elisabeth, une scène plus obscure montre un homme qui remplit d’eau une grande cuve, peut-être une allusion au baptême car l’enfant d’Elisabeth sera Jean le Baptiste, celui qui va baptiser Jésus. Le baptême  répond au Mal représenté sur les socles d’en face.

La statue qui se trouve à côté est encore un prophète. Peut-être Malachie qui a annoncé Jean Baptiste en ces termes : « Voici, j’envoie mon messager. Il aplanira le chemin devant moi. » Malachie 3,1 
Mais on peut penser aussi à Sophonie :
« Crie de joie, fille de Sion, réjouis-toi, fille de Jérusalem … » Sophonie 3, 14, qui annonce la joie de Marie dans son Magnificat.

Fin