La baie centrale attire tous les regards avec le Couronnement de Marie, auquel aucun texte canonique ne fait allusion, et qui suit son Assomption.

Emile Mâle écrit : «  Dans la deuxième moitié du XIIè siècle, c’est la mort, la résurrection et l’Assomption de la Vierge qui vont commencer à emplir les portails ».

Le premier Couronnement de la Vierge apparaît à Senlis. Chartres et Laon reprennent aussitôt le thème.

Si Marie est glorifiée dans le ciel, c’est parce qu’elle est la mère du Sauveur annoncé et attendu. Ce Messie est issu de la famille de David et annoncé par des personnages de l’Ancien Testament, prêtres, prophètes et rois.