7 - Le puits des Saints-Forts

Puits gallo-romain qui alimentait en eau le "lieu fort", comme l'appelle le chroniqueur du XIème siècle, c'est-à-dire la citadelle. Il atteint la nappe phréatique à 33,55 mètres.

Plus tard, lors de l'invasion des Vikings en 858, le même manuscrit nous dit que les corps des victimes y furent jetés.

Selon une autre légende, lors de l'évangélisation du pays chartrain, Quirinus, magistrat romain, aurait fait massacrer les premiers chrétiens dont sa fille Modeste que l'on retrouve dans les statues du portail Nord.

C'est entre 1645 et 1650 que, sur l'avis de plusieurs chanoines, on voulut faire disparaître le puits à jamais, à cause, semble-t-il, de superstitions qui y étaient attachées.

II a été presque entièrement reconstruit en 1901, mais le fond, de section carrée, remonte à l'époque gallo-romaine.